Zoom sur Audrey Ndjave de la Clinique périnatale HMB (Happy Mum & Baby)

Entrevue réalisée par Erick Ramos, planificateur financier et membre du conseil d’administration de Liaisons, réseau d’affaires

Récemment j’ai eu la chance de rencontrer une jeune femme extraordinaire, une mère de famille et une entrepreneure de cœur. Laissez-moi vous présenter Audrey Ndjave, elle a une formation d’infirmière clinicienne en Périnatalité. Audrey est une femme passionnée, elle n’a jamais hésité à se lancer en affaires. Elle aide depuis 2002 des familles dans sa mission de vie : Accompagner les familles qui accueillent un bébé. A travers une philosophie de soin unique et inspirée de ses mentors en santé, elle a créé un centre qui donne accès aux soins périnataux partout dans le monde mais c’est à Sherbrooke, au Canada qu’elle a posé ses valises et propose des services en soins infirmiers à domicile et dans sa clinique après avoir exercé 4 ans en soins mère-enfant au CIUSSS.

Elle est venue en aide à plus de 10 000 familles à travers le monde. Son entreprise offre un service de suivi-conseils de la grossesse au post partum, en passant par l’allaitement, le sommeil et tout autre problème périnatal.  Elle emploie 14 personnes.

Depuis sa tendre enfance, elle a toujours rêvé de voyager. Il y a 6 ans, Audrey et sa famille ont décidé de s’installer au Québec. Elle a toujours su que le Québec était une terre fertile pour son entreprise.

– As-tu eu peur de te lancer en affaires? – ” Je n’ai jamais eu peur, j’ai suivi mon cœur. Le risque était calculé, j’avais tout pour réussir : la passion, le goût d’aider et l’expérience académique.” me répondit-elle. 

Pour Audrey son travail est plutôt un mode de vie, elle est tellement passionnée qu’elle n’a pas l’impression de travailler mais plutôt aider les nouveaux parents à vivre et orienter un des plus beaux rôles de leur vie : être parent.

Elle travaille dans ce domaine depuis l’âge de 19 ans. Comment elle fait pour maintenir le feu de la passion toujours aussi ardent : elle me répond que c’est la gratitude de ses patientes.

Dans un autre ordre d’idées, je lui ai demandé quels étaient pour elle les éléments nécessaires pour se lancer en affaires :

  1. « La passion, sans la passion on ne peut pas réussir en affaires. La passion est l’énergie qui me pousse à me dépasser jour après jour. C’est la passion qui me permet de prendre des risques car j’ai la conviction que je vais réussir. C’est la passion qui me garde réveillée quand je finis tard de travailler. »
  2. La persévérance, car des embûches et des problèmes il y en aura tout le temps. Beaucoup de gens vont essayer de te décourager mais il faut suivre son instinct. Même les gens que tu aimes, ta famille et mêmes les amis peuvent te décourager. » Elle me raconte une anecdote : « au début, même ma belle-sœur ne croyait pas en mon projet, aujourd’hui elle travaille avec moi. »
  3. « Le sacrifice, comme mère et entrepreneure il faut faire des choix. Ma tête n’arrête jamais. Il faut faire des choix, moi j’ai décidé que je devais payer pour faire les tâches ménagères… Il est tout à fait logique de vouloir passer du temps avec sa famille au lieu de plier du linge. »

Audrey est fière de ce qu’elle a accompli pendant la pandémie : « Cette pandémie a été un tremplin, car étant déjà implantée dans les réseaux sociaux et offrant déjà des consultations par téléconférences, mon entreprise était déjà efficace.”  Son entreprise a connu une croissance importante depuis le début de la pandémie et a pu ainsi aider les futurs parents à avoir de l’aide qu’autrement ils n’auraient pas pu recevoir avec un système de santé engorgé par les patients covid.

Pour terminer quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut se lancer en affaires :

« Il faut savoir pourquoi, quand on veut se lancer en affaires, il ne faut surtout pas le faire que pour l’argent. Il faut savoir que, sans passion, les avantages financiers finissent par s’estomper ! »

https://www.cliniquehmb.com/ 

À Lire
également

Lumière sur Aïssatou Bâ

Aissatou Ba est une femme d’origine sénégalaise, installée à Sherbrooke. Elle est une femme professionnelle, entrepreneure et mère. Elle se lance en affaires en 2008

En vedette, la communauté congolaise

Dans cet article, nous souhaitons vous faire connaître la Communauté Congolaise du Canada en général, celle de l’Estrie en particulier. Aussi y sera-t-il question de